L’interminable attente et une grande découverte

La ressource la plus importante de l’investisseur, c’est le temps. Je viens de me rendre compte que si je ne publie pas très souvent, parce que que je n’ai pas grand chose à partager. Le projet progresse, assurément, mais ça avance lentement. Voici quand même un premier bilan, au début de ce mois de novembre :

  • Valeur nette : 225k
  • Fonds de liberté : 120k
  • Revenu net annuel : 45k
  • Épargne annuelle : 15k
  • Taux d’épargne simpliste (définition du Jeune retraité) : 33 %
  • Âge : 31 ans

Cette année, j’ai le projet d’économiser 15k sur les 45k de revenus net que je prévois recevoir. C’est presque terminé, je suis rendu à 12,5k Je mets de côté à peu près le même montant, depuis quelques années déjà. J’essaie d’augmenter ma contribution, un peu à chaque année, mais ce n’est pas toujours facile. J’essaie à tout le moins de respecter la proportion avec mon revenu net (33%). J’ai déjà épargné un pourcentage plus élevé de mes revenus, jadis, lorsque je n’avais pas de responsabilité financière (une hypothèque).

Mon chiffre magique, à 45 ans, c’est 625k. Rien d’original ici, je suis la règle des 4 %, avec comme principe que je souhaite dégager 25k par année de mon fonds de liberté, à l’été de mes 45 ans. Ou peut-être plus tard?

Je ne sais plus trop c’est quel type de FIRE que je veux suivre, mais je sais que c’est lui qui n’arrête pas entièrement de travailler :

  • Barista FIRE, lorsque j’aurais atteint mon objectif, à 45 ans? Je pourrais ensuite travailler à temps partiel?
  • Slow FIRE dans la phase actuelle d’accumulation? Question de prendre ça plus relaxe, et d’en profiter tout au long de l’aventure?
  • Coast FIRE, atteindre un montant donné (pas encore calculé), puis réduire ensuite mes heures au boulot?

Je sens dans mon for intérieur que je vais probablement vouloir continuer à travailler, mais peut-être dans une entreprise de service ou une entreprise touristique, l’été, dans le Vieux-Québec. Ou dans une base de plein air? Ou dans un OBNL?

Mais d’ici là, j’ai l’impression d’être devant une interminable attente. Précisions ceci : j’adore mon boulot, et tout se passe pour le mieux et également dans mes projets personnels. J’ai simplement hâte au moment où je pourrai dire que je suis libre financièrement. Être libre maintenant, je me rends compte que je ne changerais pas grand chose de mon train de vie. Ça peut donc paraître étrange de vouloir le statut d’indépendant financier toute de suite, alors que je ne souhaite pas changer grand chose à ma vie. Un beau paradoxe?

Une grande découverte

On m’a d’ailleurs fait remarquer dernièrement que je m’approchais probablement assez rapidement du Coast FIRE. En fait, si je respecte la formule de Four Pillar Freedom, je l’aurais déjà atteint : 625k/(1+5%)^(65 ans – 31 ans) = 119k. Donc techniquement, je pourrais déjà commencer à « ralentir ». Juste de savoir ça, ça éclaire ma journée. Et de la lumière, on en veut en novembre!

Un peu de lecture

J’admire beaucoup ceux qui se sont libérés entre 40 et 45 ans. D’ailleurs, j’ai adoré la lecture de la retraite à 40 ans, du Jeune retraité, ainsi que le dernier de  McSween, Liberté 45. Dans les derniers jours, je me suis également attardé sur le livre de Nicolas Bérubé, Les millionnaires ne sont pas ceux que vous croyez. Trois excellentes lectures d’ailleurs, que tout jeune adulte devrait lire, à 20 ans idéalement.

Enfin. Voilà, maintenant que le plan est en branle, mais je trouve ça un peu long. J’ai lu, dans l’un des trois livres présentés ici-haut, que cette attente interminable, c’est bon signe, c’est la voie la richesse.

Alors, qu’est-ce qu’on fait, en attendant?

Ciao!

Publicité

7 commentaires sur “L’interminable attente et une grande découverte

  1. Un bilan déjà très enviable. La Liberté 45 (ou 40, ou ce que tu voudras bien!) est bien accessible!

    C’est vrai qu’une fois l’excitation du départ passée (quand on lit tout plein de trucs sur le mouvement FIRE et sur les finances en général), suivre le plan est un long fleuve tranquille. Quand on a compris que c’est simple, qu’il faut simplement économiser et placer le tout en bourse passivement… plus beaucoup d’excitation ensuite. 🙂

    J’aime beaucoup ton idée de continuer à être actif. Ça générera du revenu ou pas, peu ou beaucoup. C’est cette liberté qui est intéressante. Tu poursuivras peut-être ton emploi actuel, si tu es bien ainsi!

    Toute une question sous-jacente: si le bonheur est déjà atteint et en place, que cherche-t-on dans l’indépendance financière? Une bonne question pour philosopher autour du feu de camp (le meilleur endroit pour les grandes questions existentielles!)

    Aimé par 1 personne

  2. Salut Liberté Volontaire,

    Merci pour ton premier commentaire. Le bonheur est atteint et déjà en place, en ce moment, tu as raison. L’équilibre est présent, avec mes projets professionnels et personnels. Dans la première rencontre virtuelle organisée par Mme Modest Millionaires, un bon argumentaire a été soulevé, et c’est à propos de l’avenir. Si en ce moment j’ai une certaine facilité à oeuvrer dans le numérique, à rencontrer mes collègues virtuellement, à participer à de maintes réunions, à traiter des milliers de courriels, à faire preuve de tact et de sens politique dans mes argumentaires, je peux facilement imaginer que je pourrais éventuellement me lasser, dans les prochaines années. C’est là que l’indépendance financière représente une bonne porte de sortie.

    Autour du feu de camp, nous pourrions en effet discuter de cette grande question, surtout si tout continues d’aller pour le mieux. Après tout, nous sommes maitre de notre destinée et avons la chance de pouvoir oeuvrer dans différents milieux de travail. Pour reprendre le plan VEI de McSween, quand ta contribution a une bonne Valeur au sein de ton organisation, ça aide pas mal. Je pourrais donc dire que je me crée des options, avec l’indépendance financière. Est-ce la seule réponse, je ne pense pas. Ta question reste donc entière, et mériterait d’être discutée…

    À+

    J’aime

  3. Je suis tellement d’accord quant à la pertinence des lectures mentionnées, SURTOUT pour les vingtenaires.

    Alors, pour répondre à ta question « Alors, qu’est-ce qu’on fait, en attendant? », je dirais: on présente des conférences dans les écoles secondaires pour sensibiliser une génération aux mérites du frugalisme et du mouvement FIRE.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est une excellente idée, redonner aux plus jeunes! C’est peut-être dans ce domaine que je pourrais me recycler, en enseignement? Bon peut-être pas comme enseignant, mais comme simple formateur? J’ai toujours pensé aussi que je pourrais peut-être redonner, autant avec les plus vieux que les plus jeunes, en photographie, en informatique… qui sait?

      J’aime

  4. L’Attente, c’est le plus difficile le long du parcours vers l’indépendance financière je trouve. Enfin, ça dépends de la personnalité de chacun j’imagine. On me demande comment je fait pour être imperméable aux sirènes de la consommation, pour économiser autant…. mais pour moi, tout ça c’est « facile ». Attendre par contre…. le problème c’est que j’ai déjà trop de projets pour la « retraite ». Oui, financièrement, je pourrais réduire encore mes heures de travail. Mais j’en suis déjà à 4j/semaine et la nature de ma job (ou ma compagnie) m’empêche de réduire plus. Encore 5 ans à « tirer »…. ça va être long. Des fois, je me dis que si je n’avais pas eu connaissance de la possibilité du FIRE, ça serait limite moins frustrant au jour le jour.

    J’aime

    1. C’est clair clair clair! Ce qui est le plus tannant, surtout dans ces jours-ci, c’est qu’il reste justement que le travail, les tâches ménagères, la lecture, les marches en plein air et l’épicerie. Au moins, en temps normaux, on peut se permettre de réaliser d’autres activités, avec la famille et les amis. Enfin.

      Pour vos projets de retraite, vous pouvez vous des 5 prochaines années pour les prioriser, décider qu’est-ce qui sera réalisé en premier, puis ensuite? Un peu comme dans votre fichier, et la stratégie de décaissement graduel? 🥰

      À bientôt!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s